Moi, à ton âge, j’additionnais
les bonnes notes.
Toi, tu peux soustrairedes cancers.
Il suffit d’un vaccin anti-HPV.

Moi, à ton âge, j’additionnais
les bonnes notes.
Toi, tu peux soustrairedes cancers.
Il suffit d’un vaccin anti-HPV.

Moi, à ton âge, j’additionnais
les bonnes notes.
Toi, tu peux soustrairedes cancers.
Il suffit d’un vaccin anti-HPV.

Moi, à ton âge, j’additionnais
les bonnes notes.
Toi, tu peux soustrairedes cancers.
Il suffit d’un vaccin anti-HPV.

Vaccin contre les papillomavirus :
éradiquons les cancers induits
par les HPV

L’infection par les papillomavirus humains (HPV) est l’infection sexuellement transmissible (IST) la plus fréquente dans le monde. Il suffit d’un contact (peau et / ou muqueuse), parfois même malgré le port du préservatif.

Les virus HPV sont responsables de 6 cancers différents (col de l’utérus, anus, vulve, vagin, pénis et sphère ORL). Actuellement, plus de 40 000 personnes sont prises en charge pour une affection de longue durée liée au virus. Chaque année, 6 300 nouveaux cas sont détectés en France chez les hommes et les femmes et entraînent 2 900 décès.[1]

Il suffit pourtant d’un vaccin pour vaincre une grande partie de ces cancers !

Depuis 2006, il existe un vaccin pour empêcher la transmission du HPV. Il n'est pas obligatoire mais fortement recommandé : grâce à lui, le virus ne se transmet pas. Faire vacciner ses enfants avant leur premier rapport sexuel est donc vivement conseillé, pour les protéger mais aussi protéger leurs futur(e)s partenaires.

Recommandée pour les filles ET les garçons entre 11 et 14 ans (avec un rattrapage possible jusqu'à 19 ans), la vaccination contre le HPV est remboursée par la Sécurité Sociale à 65% (le reste du prix étant généralement pris en charge par la complémentaire santé). Dans certains centres de santé, comme le Planning Familial, le vaccin peut même être gratuit.

Hélas, il est loin d’être généralisé… En 2020, moins de 33% des jeunes filles de 16 ans ont bénéficié de l’ensemble des injections nécessaires[2]. Quant aux garçons, la proportion de vaccinés est insignifiante.

Parce qu’il suffit d’un vaccin, prenez soin de vos enfants et protégez-les des cancers ! Prenez soin de vous et aidez-nous à prendre soin des autres.

[1] Papillomavirus et cancer, Institut National du Cancer.

[2] Cancer du col de l’utérus : la couverture du dépistage et de la vaccination
doivent progresser pour une meilleure prévention, Santé Publique France.

+ d'infos sur ligue-cancer.net
#MOIATONAGE

Ce que deviennent
vos dons

Votre générosité peut sauver des vies
au quotidien et voici comment :

Une heure
d’activité physique
adaptée pour les
personnes malades
50€
Soit 17€
après déduction fiscale
Je fais un don
une journée
de travail
pour un jeune
chercheur
125€
Soit 43€
après déduction fiscale
Je fais un don
Une aide
à domicile
pour les personnes malades pendant 6 mois
300€
Soit 102€
après déduction fiscale
Je fais un don
Une aide
FINANCIÈRE
pour les achats
alimentaires
420€
Soit 143€
après déduction fiscale
Je fais un don

Je saisis
un montant libre

Je fais un don
Soit XX€ après réduction fiscale
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Joindre les actes à la parole

Le challenge
#MOIATONAGE

Invitons les parents d’adolescent(e)s de 11 à 19 ans à créer une conversation au sujet du vaccin anti-HPV avec leurs enfants.

Ensemble, montrons le potentiel
de la nouvelle génération.

ÉTAPE 1
Prenez, en story, un selfie de vous et votre enfant de face avec le filtre de la Ligue.
ÉTAPE 2
Ecrivez ce que vous rêviez de faire à son âge, taguez la Ligue puis partagez la photo.

Le papillomavirus (HPV),
qu’est-ce que c’est ?

Le papillomavirus est un virus très contagieux. Il en existe plus de 200 types, dont certains provoquent de petites verrues sur le sexe et d’autres peuvent engendrer des lésions pré-cancéreuses et des cancers. Sexuellement transmissible, le HPV est aussi très fréquent : selon les professionnels de santé, plus de 80 % des Français seront un jour en contact avec ce virus.

Comme pour toutes les infections sexuellement transmissibles, le port d'un préservatif lors des rapports permet de limiter la contagion mais ne protège pas totalement du HPV. En effet, le virus peut se transmettre par simple contact intime.

Le papillomavirus entraîne chaque année en France 3 000 cancers du col de l’utérus, 1 500 cancers ORL (bouche, gorge…), 1 500 cancers de l’anus, 250 cancers de la vulve, du vagin et du pénis.

Chaque année près de 35 000 femmes sont traitées pour des lésions précancéreuses du col de l’utérus et 50% d’entre elles ont moins de 39 ans. Or les traitements utilisés exposent ensuite au risque d’accouchement prématuré.

Il est, en conséquence, recommandé de faire vacciner ses enfants avant leur premier rapport sexuel et de pratiquer les actes de dépistages appropriés.

La vaccination anti-HPV
vue d'ailleurs

Dans de nombreux pays où la couverture vaccinale est supérieure à celle de la France, les données disponibles montrent l’efficacité des vaccins sur la réduction de l’incidence des cancers invasifs du col de l’utérus, des lésions précancéreuses, des infections HPV mais aussi des verrues génitales.

Une étude suédoise publiée en 2020 a notamment mis en évidence un risque de cancer invasif du col de l’utérus inférieur chez les jeunes femmes ayant reçu a minima une dose de vaccin contre les HPV. En Suède, une réduction de 75 % des lésions précancéreuses a été observée chez les jeunes filles vaccinées avant l’âge de 17 ans en comparaison aux autres jeunes femmes.

Une étude australienne a également montré que le taux de personnes infectées par les HPV a diminué grâce à la vaccination. Il est passé de 22,7 % en 2005-2007 à 1,5 % en 2015 chez les jeunes femmes de 18-24 ans.

Alors, prêt(e)s à faire de vos enfants, la première génération sans ces cancers ?

Papillomavirus,
l'Escape Game !

La ligue vous invite à une aventure immersive, pour mieux comprendre les Papillomavirus Humains (HPV), leurs risques et les conséquences, leurs modes de transmission et les moyens de protection.

Accessible sur ordinateur* ou smartphone, cette expérience gamifiée vous plongera au cœur d’univers variés, aux contenus et animations différents intégrés dans le parcours, pour une expérience de jeu unique, en fonction de votre tranche d’âge : 11-14 ans, 15-19 ans et adultes/parents.*navigation sous Chrome, Edge, Safari, Firefox ou Opéra.En l’absence de navigateur récent, utilisez directement le lien pour tablette depuis un ordinateur, depuis n’importe quel navigateur

LANCER LA VISITE VIRTUELLE

Parlons peu,
parlons chiffres.

Parlons beaucoup,
téléchargez la plaquette.

Pour suivre tous
nos combats